mardi 1 mai 2007

Point de côté

Dans 16 jours, je vais être opérée. Et pourtant je suis un peu triste aujourd'hui.

Il se passe que j’en ai marre d’attendre. Je n’en peux plus de vérifier mille fois que je n’oublie rien. Je ne supporte plus d'avoir peur. J’en ai assez de ne pas dormir. Je commence à fatiguer sérieusement.

Je veux pouvoir réfléchir à autre chose. Je veux pouvoir faire des projets. En ce moment, j’en suis incapable. Même mes vacances d'été, je n'arrive pas à les organiser. Le 16 Mai prend toute la place.

Je veux m’éloigner du sujet. J’ai envie de ne plus y penser, que les jours passent et que hop, on soit le 15 Mai et que j’entre à la clinique.

J’ai l’impression d’avoir entamé une course d’endurance, un marathon, au moment exact où, le 2 Mars dernier, j’ai dit: « Est-ce que c’est possible au mois de Mai ?». Et là, alors que je vois la ligne d’arrivée là-bas, j’ai comme un point de côté…

Je crois que j'ai une sorte d'indigestion, j'y ai tellement pensé, j'ai tellement réfléchi à mon excision et à ses répercussions sur ma vie, je me suis tellement immergée dans la question que j'éprouve une sorte de ras-le-bol, là...



23 commentaires:

Claudecf a dit…

Je te comprends, Papillon ! Je t'ai admirée d'avoir fixé la date si loin. Je me suis dit que si ç'avait été moi, j'aurais demandé au chirurgien quelle était sa disponibilité la plus proche ! Toi, tu es plus réfléchie. Je trouve que d'une certaine façon, c'est bien, ce point de côté ;)
Ca va faire que sur la ligne d'arrivée, tu seras soulagée d'y être.
Et il me semble que ton marathon, tu l'as commencé bien avant d'avoir ton RV avec le chirurgien.
Au fait, j'aime bien l'image du point de côté :)
Allez, courage, deux petites semaines et on y est !

Mlle Crapaud a dit…

Pareil que Claudecf : je t'admire davoir fixé la date si loin !! Sur le coup, ça m'avait assez étonnée, mais c'est en fait pragmatique et réfléchie, comme décision.
Courage, tu te sentiras tellement heureuse après ! Tu nous écriras une Ode à la Joie !
:-)
Bisous

lili a dit…

d'ici le 16 mai, tu as le temps de faire quelque chose d'autre de complètement nouveau pour toi, je cite au hasard: essayer un nouveau sport, prendre un cours de couture, aller au cinéma seule, découvrir à pied un quartier de ta ville où tu n'es jamais allée, voir une expo d'un artiste dont tu ignores tout, apprendre une chanson, aller chez un pédicure, jeter 10 choses qui t'encombrent et que tu gardes sans savoir pourquoi, peindre une porte de placard, etc.
Tu vas trouver le temps trop court!

PS : puisque tu passes une nuit à la clinique, achète-toi une tenue pour dormir exprès pour l'occasion

papillon a dit…

Merci de vos encouragements Claudecf, Mlle crapaud et Lili.
J'avais déjà des engagements au mois d'Avril et je ne voulais pas tout mener de front, c'est pour ça que j'ai choisi le mois de Mai. Maintenant, je me demande si ce n'était pas une erreur... Enfin bon, c'est fait, c'est fait.
J'ai décidé de m'aérer un peu la tête en me consacrant à d'autres activités, comme tu le préconises Lili.
Et puis, tu sais quoi? Je me suis acheté une jolie nuisette la semaine dernière pour ma nuit à la clinique :)

Hélène a dit…

Je penserai bien à toi pendant ces 15 jours Papillon, cette expérience doit être très difficile, et fatigante pshychologiquement.
J'espère que tu vas réussir à te changer un peu les idées.
La pédicure est très agréable, lili a raison, j'en ai fait une il y a deux jours etj'ai trouvé ça bien relaxant ;-)

papillon a dit…

Merci Hélène!
Je crois bien que je vais me remettre à la course à pied. Je n'en ai pas fait depuis mes 18 ans, mais je me souviens que c'était excellent pour se vider la tête...

lalita a dit…

J'étais absente quelques jours mais je ne t'ai pas oubliée ! Les jours passent, bientôt le grand jour !
Tu as raison, va courir, te promener ! Il fait beau et la nature est magnifique en ce moment. Il y des parcs magnifiques à Paris !
La vie est belle, profites-en !
Bises

papillon a dit…

Oui Lalita, je vais en profiter le plus possible de l'ensoleillement de ces jours qui me séparent du 16 Mai.

Mlle Crapaud a dit…

Oh tiens je viens de penser à quelque chose : pour faire passer un point de côté, il faut se poser et respirer... Fais des choses qui n'ont rien à voir avec ton opération, détends-toi, sors... dans quelques jours, cette attente ne sera qu'un souvenir lointain :)

Mamzelle Maupin a dit…

Je pense à toi et t'envoie plein d'ondes positives, je trouve que c'est un bon moment pour sortir de l'anonymat que celui où tu as besoin de soutien dans cette attente.

Prends du temps pour te faire plaisir, le temps passera plus vite (même si je me doute que ça doit être rudement difficile).

Kozlika a dit…

Mmmmm, et que dirais-tu d'un pique-nique dimanche ? (les autres visiteurs ici sont bien sûr les bienvenus !)

papillon a dit…

Merci de vos gentils messages Mlle crapaud et Mamzelle Maupin. J'ai recommencé à courir (bon, je n'y suis allée qu'hier mais je suis motivée) et je passe plus de temps sur ma guitare. Là, ça va un peu mieux. Avec les ponts, les invitations et les présidentielles, je pense à autre chose. Mais quand même, je trépigne un peu :)
Kozlika, pour ma part, l'idée d'un pique-nique de blogueurs est alléchante mais hélas, dimanche je pars crapahuter en forêt puis j'assiste à une soirée electorale...

dom a dit…

ému intensément !
un grand bravo et des tonnes de courage.
je me permets une bise.

Franck a dit…

Une bise, c'est bien … je crois.

antagonisme a dit…

Courage, Papillon, et sache bien qu'on pense à toi. Je trouve ton histoire touchante, merveilleuse et exemplaire. Il est difficile de faire quelque chose d'exceptionnel et de rare, il est difficile de se battre, en soi-même, contre les traditions et le poids du passé; tu as l'avenir et tant de chose avec toi, essaie d'en être consciente et d'y puiser la force de vivre les jours qui précèdent ton opération, et ceux qui la suivront.

Christine a dit…

Courage, je vais beaucoup penser à toi durant ces deux semaines qui doivent être bien dures à vivre, entre impatience et appréhension...
Je suis venue te voir en suivant le lien (et ici le mot prend toute sa force...) sur le blog d'Hélène, et je ne le regrette pas :o)
La course à pied pour se vider la tête, ça marche ? Alors, cours, Forrest, cours ...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Plus que 10 jours maintenant.. Tu vois cela va vite arriver. C'est peut être une bonne chose que tu ais pu murir l'idée de cette renaissance. Le jour J tu seras maxi prêtes et nous toutes derrière toi :-D

El a dit…

Beaucoup d'émotion à vous lire, et d'admiration aussi, pour votre détermination. Votre force vous soutiendra, j'en suis sûre. Quant à la la question des mystères de la féminité, nous sommes nombreuses, je m'en apperçois, à devoir construire toutes seules nos propres réponses…ce n'est pas toujouors simple, mais on en sort plus forte. S'appuyer sur son mental tout en soignant son corps, oui ! et la course à pied, une excellente voie pour y parvenir. Bon courage et plein de bonheur !

papillon a dit…

Bienvenue Dom, Franck, Antagonisme, Christine et EI.

Merci pour la bise Dom et Franck :)

Antagonisme, je suis très touchée par ton message. De ma lucarne, j’ai l’impression que les traditions dans lesquelles j’ai été élevée étaient déjà déliquescentes à l’époque et qu’aujourd’hui, elles continuent de se vider de leur sens. Je les rejette, moi, ces traditions qu’on essaie tant bien que mal de faire coïncider avec le monde actuel, parce qu’elles se transforment en geôles et que personnellement, je refuse de vivre en prison. Ne t’inquiète pas, je n’abandonnerai pas, point de côté ou pas…

Coucou Valérie de Haute Savoie ! En effet, il ne reste plus que dix jours et l’attente est en train de se muer en excitation. Je m’autorise enfin à penser que ça y est, ça va arriver, je vais être opérée et rien ne viendra entraver cela.

Christine, oui, ça marche plutôt bien la course à pied. On se concentre sur son corps, sa respiration, ses mouvements, ses douleurs diverses (personnellement, ce sont mes cuisses qui morflent) et après, on se sent détendu. Bon maintenant, je dis ça, j’ai couru trois fois seulement, hein, mais à chaque fois, ça m’a fait du bien :)

EI, merci de ce si joli message. Finalement, au fur et à mesure que je réfléchis, je considère la construction de ma féminité de moins en moins comme un combat et de plus en plus comme un espace de liberté pour inventer une nouvelle féminité qui me corresponde mieux, avec les ingrédients que je veux.

Coucoune a dit…

Bonjour Papillon,

Je te souhaite bon courage. Moi même, je me fais réparer le 6 juin et je suis tres angoissée....pas facile cette affaire !!!

papillon a dit…

Bonjour et bienvenue Coucoune!
Merci pour tes encouragements, j'en ai besoin, là, alors que la date approche si vite.
Je suis ravie pour toi que tu te fasses opérer et je te souhaite que ça se passe bien. Tu as eu ta consultation il y a longtemps? C'est le docteur Foldès qui t'opère toi aussi?
Bon courage à toi aussi. Le chemin a une fin et la tienne, comme la mienne est proche :)

Anonyme a dit…

bonjour papillon j'ai lu ton histoire avec beaucoup d'émotion sache que j'ai éffectuer cette opération il y a 1 an maintenant par le dr foldés tout c bien passé maintenant je revie je te souhaite beaucoups de bonne chose bisou

papillon a dit…

Merci chère Anonyme, ton message me laisse entrevoir un avenir radieux. Je te souhaite de la douceur dans ta vie...